Menu
S'identifier

Louis Degos, administrative partner de K&L Gates

Il est loin, le temps où Louis Degos errait dans les couloirs des Beaux-Arts à la recherche d’une vocation de peintre. Récemment nommé administrative partner de K&L Gates Paris, il ajoute aujourd’hui une ligne à un CV déjà bien fourni. Rencontre.

À peine installé dans l’une des salles de réunion de K&L Gates, dont l’antenne parisienne est idéalement située sur l’avenue des Champs-Elysées, Louis Degos se présente en reprenant par le début : il est né à Neuilly-sur-Seine, le 12 septembre 1970 très exactement. Puis, le regard espiègle derrière ses lunettes rondes, il précise que cela tombait en pleine période de foire aux vins, à l’heure de l’apéritif. Le ton de l’entretien est donné.

Différentes casquettes

Amateur de grands restaurants, ce bon vivant aux racines italiennes a néanmoins dû mettre un frein à la découverte de nouvelles adresses depuis sa nomination à la tête de K&L Gates Paris, le 1er juillet dernier. Une première pour le cabinet américain, qui jusque-là n’avait élu qu’un administrative partner à l’échelle européenne pour chapeauter, entre autres, le bureau français. « Il fallait quelqu’un pour incarner le bureau parisien », explique Louis Degos. Également membre du management committee de la firme au niveau international, l’associé doit donc jongler aujourd’hui avec toutes ses casquettes : avocat et administrative partner, mais aussi arbitre – 60 % de son activité et à ce jour plus de 90 arbitrages au compteur –, enseignant – notamment en procédure civile à la faculté libre de droit d’économie et de gestion de Paris (FACO), poste qu’il vient toutefois de déléguer à une autre associée du cabinet –, et membre du conseil de l’Ordre du barreau de Paris depuis 2011. Une dernière responsabilité que l’homme gère parfois, selon ses propres dires, de manière trop juridique. « J’aime la juste mesure des choses », se justifie celui qui, entre gouvernance et clash Paris/province, s’est récemment penché plus particulièrement sur les conflits entre avocats avec la mise en place du Centre de règlement des litiges professionnels (CRLP). Une initiative faisant la part belle à la médiation et à l’arbitrage, et dont Louis Degos a rédigé les règlements (LJA 1125). « L’idée est d’avoir un guichet unique plus transparent et plus indépendant, mais aussi moins rigide et surtout moins coûteux, à la fois pour l’Ordre et les confrères », explique-t-il. Autant dire que cet amateur de bons livres et d’opéras lyriques n’a donc plus beaucoup le temps de se plonger dans la lecture, ni d’écumer les concerts classiques. Mais l’homme a plus d’un tour dans son sac : « Pour joindre l’utile à l’agréable, je suis aujourd’hui trésorier des bibliophiles du Palais et j’organise des événements clients autour de thèmes moins juridiques… comme l’opéra », glisse-t-il dans un sourire.

Do it yourself

Si l’avocat ne sait donc plus aujourd’hui où donner de la tête, cela n’a pas toujours été le cas. Longtemps, Louis Degos s’est cherché, des Beaux-Arts en passant par la faculté de médecine, par tradition familiale. L’univers médical ? « Un acte manqué ». La peinture ? Une voie sans issue pour celui qui, pragmatique, finit par s’inscrire à Assas. « Ce sont les études qui m’ont choisi, pas le contraire », plaisante- t-il. Son DESS en Contentieux, arbitrage et modes alternatifs de règlement des conflits et son DEA en philosophie du droit en poche, il fait ses débuts au sein du cabinet de Bertrand Moreau en tant que stagiaire en 1997. Ses quatre mois d’apprentissage sont accaparés par un dossier de la CCI en arbitrage : le succès est au rendez-vous, les affaires s’enchaînent, et Louis Degos devient associé de la structure en 2001. Fin 2004, il passe du petit cabinet franco-français au géant anglo-saxon en montant, en qualité d’associé, le département Contentieuxarbitrage d’Eversheds. 2008 et la crise auront finalement raison de l’aventure… « L’Angleterre étant au coeur de la crise en Europe, j’ai tout de suite pensé que c’était une erreur que de s’y recentrer coûte que coûte. Les américains de K&L Gates, eux, avaient plutôt l’esprit “Mayflower” : conquérir les places où il y a des opportunités. La France étant un pays plus régulé, et donc susceptible d’être moins impacté par la crise, ils ont décidé de miser sur le bureau parisien. » Exit Eversheds, Louis Degos intègre donc K&L Gates Paris en 2009 en tant qu’associé en arbitrage, contentieux commercial et résolution des litiges.

Aujourd’hui, l’homme se définit comme un administrative partner “post-crise”, « formaté pour s’adapter ». « J’ai toujours connu les budgets serrés, le “do it yourself”. Je sais ce qu’est le système D à la française », affirme-t-il. Par conséquent, il ne souhaite recruter que des avocats avec un fort profil entrepreneurial, en particulier dans le secteur du droit social où le bureau français ne compte pour l’instant qu’une collaboratrice. « L’idée, à terme, est de doubler notre nombre actuel. Mais pas question de vouloir rivaliser avec les géants full-service : il y en a quelques uns à Paris, mais il n’y en aura probablement plus d’autres. » Louis Degos souhaite aussi accueillir des personnes capables de comprendre son emploi du temps de “papa moderne”, dévoué une semaine sur deux à ses trois enfants… Dans ces moments-là, pas de rendez-vous avant 9h pour monsieur l’administrative partner !

K&L Gates Paris

• Date de création du cabinet : 2008

• Nombre d’associés : 7

• Plus de 20 collaborateurs

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format