Menu
S'identifier

Philippe Ginestié, fondateur de Ginestié Magellan Paley-Vincent

Du haut de ses 40 ans de carrière, Philippe Ginestié porte sur ses jeunes confrères un regard à la fois bienveillant et envieux de toutes ces expériences qu’il aimerait pouvoir recommencer. Conscient que sa carrière, et sa profession en général, sont extrêmement privilégiées.

Assis dans l’une des salles de réunion du cabinet franco-français Ginestié Magellan Paley-Vincent, situé dans le 16e arrondissement parisien, le regard de Philippe Ginestié se perd un instant sur une phrase encadrée sur le mur. Une affiche signée de l’artiste Ben, déclarant tel un cri : C’est mon droit ! « Je me souviens d’une phrase de François Mitterrand : “ce qui m’ennuie, ce n’est pas de mourir, mais de ne plus vivre” », débute-t-il. Le fondateur de GMPV n’a déjà pas assez d’une seule vie pour profiter de ses « trop nombreuses » passions, entre concertos de pianos, jeux d’échecs, et immersions durant des heures dans des dictionnaires anciens du 17e siècle – il a d’ailleurs été actionnaire majoritaire des dictionnaires Le Robert de 1978 à 1981. Son rêve le plus cher ? Avoir une deuxième chance. Un ticket pour tout recommencer.

Dans l’oeil du cyclone

Si par un tour de passe-passe, l’avocat né en 1943 réussissait à se procurer un tel sésame, c’est à Shanghai qu’il irait étudier. « Aujourd’hui, c’est là que se trouve l’œil du cyclone », explique-t-il. Après un DES en droit et un autre en sciences économique décrochés à l’université de Montpellier, et un passage par HEC, lui s’était envolé aux États-Unis au début des années 1970. Là où, à l’époque, se trouvait l’oeil du cyclone. À Harvard plus exactement, où Philippe Ginestié a suivi à la fois un programme juridique – International tax program – à la Harvard Law School, et un MBA à la Harvard Business School. « La diversité que j’y ai rencontrée a été très enrichissante, se souvient- il. À l’étranger, au travers de la différence des cultures, on découvre la sienne. »

Ce sont ses deux parents qui lui ont inspiré en premier son goût du droit. Son père chirurgien, que le fils a vu s’épanouir dans une profession libérale, mais aussi sa mère, juriste. « J’ai également toujours pensé que le droit, malgré tous ses défauts, ses limites, était la seule alternative que les gens avaient trouvé à la violence. C’est sa noblesse », ajoute-t-il, l’air amusé. Après une expérience en tant qu’enseignant au sein des facultés de droit et de sciences à la Paz, en Bolivie, puis un passage éclair au sein du département juridique et fiscal du groupe Pearl Marwick Mitchell & Co, l’avocat visse directement sa propre plaque, en 1973. Celle du cabinet Ginestié, passé en 40 ans de un à une trentaine d’avocats. Mais aussi de Ginestié à Ginestié Paley-Vincent, avec l’arrivée en 1982 de Catherine Paley-Vincent, puis à Ginestié Magellan Paley-Vincent, suite au rapprochement en 2005 avec Magellan, la branche juridique du cabinet d’audit Mazars.

Métier ajustable

À l’image de la structure, qui se positionne en interlocuteur privilégié des décideurs et des directions générales, la profession elle-même s’est transformée depuis les débuts de Philippe Ginestié. « Depuis 1973, environ 90 % du droit actuel est né, commente-t-il. À cette époque, le droit était simple, et il y avait peu de visées internationales. Depuis, les spécialités ont éclatées, se sont fragmentées. La taille n’est plus un facteur aussi important ; ce qui l’est, c’est la formation et la variété des horizons des associés et collaborateurs. » L’homme s’est d’ailleurs bien entouré au sein de GMPV. Son équipe « jeune et brillante », l’associé en corporate et négociations de 70 ans la destine en effet à prendre bientôt le relais… Pour consacrer plus de temps à ses trois petits-enfants, certes, mais pas seulement. « Au fil de l’eau, j’aimerais consacrer moins de temps à la gestion et davantage à mes clients, avec qui j’ai noué une véritable amitié, ainsi qu’à Ginerativ », glisse-t-il. Ginerativ, une société de développement de systèmes d’intelligence artificielle appliqués au domaine du droit, qui édite et commercialise un générateur d’actes juridiques et de contrats en ligne, fondée et dirigée par ce passionné de nouvelles technologies depuis 2006.

En attendant le passage du flambeau managérial, Philippe Ginestié souhaite faire passer un message à une génération Y toujours plus exigeante : « La profession d’avocat est très privilégiée. C’en est même parfois injuste », assure l’avocat. Et d’évoquer dans un sourire l’histoire de ce collaborateur passionné de golf, qui a un jour plié bagages pour aller monter son propre cabinet, exclusivement spécialisé en droit du golf. « Si on aime le contact, on peut enchaîner réunions et voyages d’affaires. Dans le cas contraire, on peut passer son temps à vivre en ermite dans son bureau », argumente-t-il, avant de conclure : « C’est un métier merveilleux que l’on peut adapter selon nos goûts, nos aptitudes. On le dessine véritablement sur soi. »

GMPV

• Date de création du cabinet : 1973

• Nombre d’associés : 12

• Nombre de collaborateurs : 21

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format