Menu
S'identifier

« Le cocktail n’est pas là pour vendre mais pour prendre contact »

Le 27 mars dernier, le réseau de directrices juridiques Classe Affaire, fondé par Valérie Blandeau, associée chez Wragge, proposait à ses membres de participer au jeu pédagogique « Le temps d’un cocktail(c) ». L’occasion de revenir sur cette formation originale avec sa créatrice, Anne Girard, associée fondatrice de Seenago, cabinet de conseil en gestion de la croissance.
Comment vous est venue l’idée de créer « Le temps d’un cocktail(c) » ?

Anne Girard : Ce jeu fait partie du programme de développement professionnel que j’ai conçu, « Présence et parole en public(s) ». Son objectif est de répondre aux attentes et aux besoins des professionnels du conseil et des dirigeants et managers qui souhaitent gagner en impact et en efficacité lorsqu’ils sont en interaction avec un public. Le cocktail est rapidement apparu comme l’une des premières situations que ces derniers peinent à optimiser, parce qu’ils le considèrent comme une perte de temps, ou parce qu’ils ne parviennent pas à y rencontrer les bonnes personnes.

Pourquoi avoir choisi de passer par le jeu ?

A. G. : Dans le programme « Présence et parole en public(s) », je travaille avec Alexandre del Perugia qui est coach pour artistes de scène et dont la méthodologie passe par le jeu. Mettre les adultes en situation de jeu se révèle plus efficace qu’un séminaire théorique avec Powerpoint car les participants peuvent s’appuyer sur une expérience vécue dont ils vont en tirer des enseignements pratiques.

Comment se déroule le jeu concrètement ?

A. G. : Il se déroule dans les conditions réelles d’un cocktail, sauf qu’au lieu d’échanger des cartes de visite, les participants doivent échanger des billes. Ils forment des équipes, le but étant de récolter le maximum de billes. L’une des difficultés qui survient lors d’un cocktail étant de trouver des sujets de conversation, chacun se voit attribuer des phrases secrètes qu’il doit placer dans la discussion avec un autre joueur. Sil parvient à le faire sans que son interlocuteur s’en aperçoive, il reçoit une bille ; sinon, il en perd une. Cela permet aux gens d’apprendre à préparer leurs conversations. Dans la réalité, cela peut être utile pour parler de soi ou de son entreprise et poser les bonnes questions. Avant de se mettre à jouer, les équipes se réunissent et mettent en place des stratégies. Le jeu dure 30 minutes. Ensuite, on debriefe.

Quels sont les freins que vous pouvez rencontrer de la part des participants ?

A. G. : Il y a parfois des gens pour qui gagner est essentiel et qui sont gênés parce qu’ils risquent de perdre. Mais en général, les freins disparaissent grâce à la liberté du jeu.

Avez-vous des variantes en fonction du public qui participe ?

A. G. : Nous avons deux versions : une version team building et une autre networking. Dans la première, le jeu permet de créer du lien entre des équipes qui se connaissent peu ou mal ; dans la seconde, les participants sont tous volontaires, comme pour Classe Affaire. Mais le principe reste le même.

Quels sont les retours que vous avez après le jeu ?

A. G. : Le premier effet sur les participants est la prise de conscience, notamment qu’un cocktail se prépare en étudiant la liste des invités, par exemple, pour savoir qui va être présent, qui ils doivent voir, quel message ils veulent faire passer. Ils prennent également conscience des codes d’un cocktail, qu’ils peuvent « zapper » un interlocuteur sans être mal élevé. S’ils font une rencontre intéressante, il vaut mieux proposer de poursuivre la conversation autour d’un déjeuner que de rester toute une soirée avec une seule personne et d’en manquer une autre qui peut être importante. Une fois ces éléments intégrés, ils reconnaissent qu’ils se sentiront plus légers lors de leurs prochaines expériences.

Estiment-ils qu’ils sauront mieux se vendre ?

A. G. : L’erreur est de penser qu’ils vont pouvoir accrocher un client tout de suite. Le cocktail n’est pas là pour vendre mais pour prendre contact.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format