Menu
S'identifier

ÉLECTIONS AU CNB : LES JEUNES AVOCATS EN TÊTE

Le Conseil national des barreaux a renouvelé son assemblée générale le 25 novembre dernier pour la mandature 2015-2017. Avec, en toile de fond, les profondes divisions de la profession.

Le 2 décembre 2014, les résultats des élections au Conseil national des barreaux ont été proclamés. Les nouveaux élus entreront en fonction le 1er janvier 2015 pour trois ans, et désigneront leur nouveau président le 17 janvier prochain.

Ce scrutin a été marqué, entre autres, par la remontée des jeunes avocats. L’Union des jeunes avocats (UJA) a en effet obtenu la 1re place du collège général parisien avec 20,04 % des voix, tout comme la Fédération nationale de l’union des jeunes avocats (FNUJA) au sein du collège général national avec 22,90 % des voix. Une percée qui permet au syndicat de remporter 8 sièges pour la mandature 2015-2014, contre 5 actuellement.

À l’inverse, l’Association des avocats conseils d’entreprises (ACE), arrivée à la 3e place du collège général parisien avec 12,96 % des voix, et à la 4e place du collège général national avec 13,65 % des voix, perd 3 sièges en passant de 8 à 5.

Percée de PONA

À noter également la percée de la nouvelle liste Pour un ordre national des avocats (PONA) qui obtient 4 sièges. Au sein du collège général parisien, elle monte même sur la 2e marche du podium, en obtenant 13,12 % des voix.

Au sein du collège général national, la liste n’arrive en revanche qu’à la 7e position avec 7,37 % des voix. Parmi les autres listes syndicales, le Syndicat des avocats de France (SAF), arrivé en 2e position du collège général national, remporte 5 sièges (contre 6 actuellement), Avenir des barreaux de France (ABF), qui se place en 3e position du collège général national, comptabilise 4 sièges (au lieu de 2), et Femmes et droit totalise 3 sièges (contre 4).

Du côté des collèges ordinaux, 16 nouveaux membres ont été élus au sein de la circonscription de Paris et 24 au sein de la circonscription nationale. 15 d’entre eux sont des membres sortants du CNB.

Propos inadmissibles

Commentant ces résultats, l’actuel président du CNB, Jean-Marie Burguburu, n’a pas caché son amertume de voir élus « des confrères qui ont tenu des propos inadmissibles sur l’institution représentative » des avocats, faisant notamment référence aux attaques dont celle-ci fait l’objet dans le cadre des débats sur la gouvernance et sur la réforme des professions réglementées. « Des élus ont sollicité le suffrage pour une institution qu’ils vilipendent », a-t-il déclaré, avant de prévenir : « pour être un bon membre du Conseil national des barreaux, il faut d’abord l’aimer ».

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format