Menu
S'identifier

L’entreprise et les cabinets français séduisent les professionnels du droit

Le 13 janvier dernier étaient dévoilés, dans les locaux de Robert Walters, les résultats de l’étude de rémunération 2015 réalisée par le groupe de recrutement spécialisé. Un constat majeur pour le marché du droit en France : s’il repart de plus belle, avocats et juristes sont de plus en plus en quête d’équilibre et de sécurité.

« 2015 : l’année du renouveau  ». C’était le nom donné à la conférence de presse organisée par le groupe Robert Walters pour présenter les résultats de son étude de rémunération 2015, qui propose une analyse des dernières tendances observées sur le marché de l’emploi des cadres en France et à l’étranger. En effet, si 2013 a vu une baisse globale des salaires et que 2014 a été l’année du « rebond international  », les résultats prédisent que 2015 sera celle du « rebond en Europe  ». « Nous sommes très optimistes. Nous allons vers une bonne année en termes d’évolution des salaires  », a commenté Antoine Morgaut, CEO Europe et Amérique Latine. Concernant plus particulièrement les domaines juridique et fiscal, l’étude prévoit une perspective de + 26 % de croissance sur les offres d’emploi.

Des recrutements en cabinets d’avocats

« Le marché est assez dynamique depuis 15 mois pour les avocats, et l’année 2015 sera bonne également. Ils sont parmi les premiers à relancer l’inflation des salaires à l’embauche  », a affirmé Antoine Morgaut, soulignant que la compétition entre les cabinets sur le marché français les a parfois poussés l’an dernier à proposer jusqu’à +15 % de rémunération pour un collaborateur bénéficiant du bon profil et d’un solide parcours. Particulièrement depuis la reprise en fanfare du M&A, qui a récemment remis sur le devant de la scène les collaborateurs mid-level en corporate, mais également tous ceux dont la spécialité gravite autour du transactionnel – droit bancaire, fiscal,… « En parallèle du M&A, les cabinets ont aussi connu un regain d’activité dans le secteur de l’immobilier, fait également remarquer Vanessa Sonigo-Rozenbaumas, directrice associée et manager de la division juridique chez Robert Walters France. Pendant la crise, les marchés de capitaux étaient au point mort mais l’activité reprend également grâce aux nombreuses introductions en bourse qui ont eu lieu l’an passé. Concernant le droit social et le contentieux, qui marchaient bien pendant la crise, le flux d’activité devrait se maintenir.  » Un redémarrage qui, selon l’étude, s’est également traduit par divers recrutements d’associés à une condition : que leur volume d’affaires soit transférable. Quant aux collaborateurs, ils pourraient revenir en 2015 à de très bons niveaux de bonus, équivalents à ceux d’avant-crise, soit trois mois de rétrocession.

Entreprise et cabinet français : les nouveaux Graal

En entreprise, le contexte actuel a également motivé les recrutements et autres hausses de salaires. Ainsi, en 2014, les fiscalistes ont eu la cote face aux divers changements qui ont impacté la réglementation fiscale. Les compliance officers, très recherchés suite à la multiplication des directives européennes, ont également été des profils attractifs. À noter qu’en 2014, les profils de juristes plus spécialisés se sont distingués par une valorisation de leur salaire (+ 10 %) et de leur positionnement.

De manière générale, l’étude Robert Walters démontre que l’expertise devient une condition sine qua non pour évoluer dans une direction juridique, au même titre qu’une parfaite maîtrise de l’anglais et que l’aisance à s’adapter à un environnement international. D’ailleurs, l’étude prévoit que les directeurs juridiques seront prêts à revoir leur grille de rémunération jusqu’à + 15 % pour les candidats justifiant d’un parcours à l’étranger et d’un passage en cabinet d’avocats. Un dernier pré-requis qui devrait être facilité en 2015 par la recrudescence des avocats souhaitant tomber la robe pour se diriger vers l’entreprise… « Pas forcément à cause du temps de travail, mais parce que beaucoup ne souhaitent pas passer associés  », précise Vanessa Sonigo-Rozenbaumas. Et d’expliquer : « Aujourd’hui, l’associé est devenu un commercial. Et beaucoup n’ont pas la fibre, ce qui leur laisse peu de marge de progression en cabinet. En revanche, l’évolution de la rémunération étant plus lente en entreprise, nous conseillons aux candidats de ne pas y aller trop tôt.  » D’après les résultats de l’étude, les avocats ont demandé en moyenne en 2014 + 10 % pour passer d’un cabinet à un autre, contre - 10 % à + 10 % pour aller en entreprise. « La profession de juriste implique moins de compétition et plus d’encadrement, de stabilité et d’équilibre que le métier d’avocat  », a expliqué Antoine Morgaut avant de souligner également le regain d’intérêt des avocats pour les cabinets français depuis une dizaine d’années, « toujours pour des raisons de qualité de vie  ». « La crise a fait naître un certain nombre de cabinets français. Certains créés par la « génération de sacrifiés », à savoir ces avocats qui n’avaient pas de perspective d’association dans leur structure, d’autres par des associés qui voulaient simplement être autonomes et bénéficier de plus de souplesse dans le traitement de leurs honoraires, comme ce fut le cas par exemple avec Altana  », rappelle Vanessa Sonigo-Rozenbaumas. L’étude prédit d’ailleurs que si le salaire annuel des collaborateurs senior ne devrait pas évoluer en 2015 dans les cabinets anglo-saxons, il devrait passer au dessus de la barre des 120 K€ dans les cabinets franco-français… De quoi générer de nouvelles vagues de mouvements.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format