Menu
S'identifier

Élections ordinales : les cabinets d’affaires montent au créneau

Terminée l’image du barreau d’affaires, uniquement concentrée sur ses dossiers. Ce dernier s’implique désormais dans la vie de la profession. Pas une année en effet sans qu’il ne participe à l’organisation de débats entre candidats au conseil de l’Ordre et et ne porte ses propres champions. Et ce, souvent avec succès comme ce fut le cas aux élections des 16 et 17 décembre derniers. Retour sur les raisons et la mise en place de ce revirement de jurisprudence.

S’il y a une dizaine années encore, la participation au sein des instances de représentation de la profession et notamment au sein du conseil de l’Ordre du barreau de Paris pouvait être l’apanage des « avocats de Palais », ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le barreau d’affaires s’organise, s’implique et s’y investit désormais activement. Chaque année, il pousse entre 3 et 12 candidats, qui font souffler un vent nouveau sur l’Ordre.

Être force de proposition

« Le barreau d’affaires est confronté à certains sujets plus prégnants à l’étranger, que nous allons devoir appréhender un jour. Être représenté au sein des institutions permet d’être force de proposition, d’anticiper et de faire monter ces sujets », explique Kami Haeri, ancien membre du conseil de l’Ordre (AMCO) et associé chez August & Debouzy. À l’origine de cette démarche, « il y a probablement une prise de conscience du barreau d’affaires qui, pour sensibiliser les institutions à ses problèmes, pousse ses membres à s’investir dans la vie de la profession », souligne Sylvie Le Damany, candidate malheureuse en 2015 et associée chez Fidal. Pour autant, Pierre Servan-Schreiber, AMCO, met en garde contre toutes tentations de se singulariser : « quand on est membre du conseil, on se donne à fond. Nous sommes tous égaux et travaillons, très souvent, ensemble, en bonne intelligence ». Une collaboration qui, si elle se poursuit une fois membre du conseil, s’est généralement instaurée dès la campagne. Kami Haeri se souvient : «  en campagne, les candidats finissent toujours par se regrouper par affinités, parcours et projets, synchronisent leurs agendas et forment une sorte d’amicale caravane qui va de réunions en cabinets ».

Faire le tour des associations, réunions syndicales et cabinets pour faire connaître son projet et sa profession de foi, c’est bien le coeur d’une campagne ordinale. Les cabinets d’affaires jouent pleinement le jeu. La plupart d’entre eux ouvrent leurs portes une fois par an, et accueillent les candidats pour un débat. L’occasion de sensibiliser leurs équipes à l’importance de l’investissement dans la vie de la profession, sans trop empiéter sur leurs emplois du temps.

Pas de consignes de vote

Autre stratégie : celle des cabinets anglosaxons. Chaque année, à tour de rôle, trois cabinets organisent un cocktail auquel sont conviés collaborateurs, associés et candidats. De la même manière, les managing partners de ces cabinets se concertent pour s’assurer qu’il y ait toujours un certain nombre de candidats issus de leurs rangs. Mais tous assurent : « pas de consignes de vote, ce serait totalement contre-productif ».

Parmi les cabinets d’affaires, on trouve deux écoles : celle des “anglo-saxons” qui portent la charge de la participation à la vie ordinale à tour de rôle et celle des cabinets d’affaires “français” plus traditionnels, dits "de bâtonniers", qui s’impliquent de manière récurrente, en en faisant presque un modèle de développement.

Dans tous les cas, quand un candidat est issu de leur rang, ils lui apportent un soutien matériel conséquent. Cela peut aller de la prise en charge de frais mineurs, comme les frais de taxi, à l’assistance de l’équipe de communication sur certains travaux graphiques ou événements ; mais le plus souvent, il s’agit de mettre à disposition une équipe de collaborateurs volontaires. « C’est très sympathique, cela fédère le cabinet autour d’un projet ouvert vers l’extérieur, se félicite Thierry Monteran, élu le 17 décembre dernier et associé fondateur d’UGGC. Mais attention le soutien du cabinet ce n’est pas pour autant un blanc-seing pour laisser tomber son activité. Au contraire. Chacun s’organise comme il l’entend, mais il faut continuer à faire son chiffre et à travailler normalement », précise-t-il. Un soutien qui va bien au-delà de la campagne et qui renforce les liens candidat-cabinet. C’est le cas de Béatrice Bruguès-Reix, of counsel chez Dentons (et donc seule candidate non associée) et nouvelle MCO, qui souligne : « J’étais déjà très investie dans mon cabinet et quelle que soit l’issue de cette élection, je serai plus encore Dentons que je ne l’étais avant. C’est ma famille professionnelle depuis plus de 10 ans, un cabinet de grande qualité avec un management qui m’a immédiatement soutenue dans ma démarche personnelle de me présenter aux élections du conseil de l’Ordre ».

LES NOUVEAUX MCO, MEMBRES DU BARREAU D’AFFAIRES

Le conseil de l’Ordre du barreau de Paris a renouvelé un tiers de ses effectifs lors des élections des 16 et 17 décembre 2015. Parmi les nouveaux membres élus, figurent les membres suivants du barreau d’affaires : Pierre Hoffman, fondateur du cabinet Hoffman ; Michelle Dayan, fondatrice du cabinet Michelle Dayan (qui bien qu’exerçant en droit de la famille était soutenue par l’ACE) ; Xavier Chassin de Kergommeau, associé chez Gide ; Alexandra Perquin, avocate individuelle ; My-Kim Yang Paya, associée chez Seban & Associés ; Arnaud Gris, fondateur d’ARG Avocat ; Emmanuel Daoud, associé chez Vigo Cabinet d’avocats ; Béatrice Brugues-Reix, of counsel chez Dentons ; Nathalia Kouchnir-Cargill, associée chez Grall & Associés ; Laurence Kiffer, associée chez Teynier Pic ; Thierry Montéran, associé chez UGGC ; Benjamin Pitcho, fondateur du cabinet Benjamin Pitcho.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format