Menu
S'identifier

« Nous allons continuer à bâtir »

Rémi Kleiman est le premier Français à occuper les fonctions de senior office partner d’Eversheds à Paris. Il revient sur sa première année à la tête du bureau de la capitale et évoque ses projets de développement.
Quels sont les événements marquants de votre première année en tant que senior office partner du bureau parisien d’Eversheds ?

Rémi Kleiman : Le bureau a accueilli Sophie Scemla en qualité d’associée, ce qui nous a permis de renforcer notre département Contentieux en droit pénal des affaires et de proposer à nos clients une offre française intégrée en matière d’enquêtes, compliance et DPA puisque Sophie Scemla fait également partie de l’équipe Fraud & investigation du cabinet, très active en Angleterre. Il y a donc eu une arrivée mais aussi un départ (Jacques Messeca, associé fiscal parti chez Ayache Salama, NDLR).

Par ailleurs, nous avons recruté des collaborateurs en Corporate, IP/IT, Distribution/concurrence, Social, et Arbitrage / Contentieux, portant ainsi à 70 le nombre d’avocats du bureau. Parmi les temps forts de l’année, on peut citer le parrainage des Trophées de la Diversité, qui témoigne de notre soutien et engagement auprès du Club XXIe siècle, un des acteurs majeurs de la diversité en France.

Avez-vous d’autres projets de recrutements à court terme ?

R.K. : Nous allons continuer à développer l’équipe Projets/Afrique et l’équipe Corporate. Pour le reste, nous allons continuer à bâtir. Nous allons également poursuivre notre politique de promotions internes. Notre but est d’atteindre un effectif de 100 avocats d’ici deux à trois ans. Nous avons toujours cherché à avoir une croissance maîtrisée et c’est dans ce sens que nous allons poursuivre notre travail.

Quels sont les points forts du bureau sur lesquels vous souhaitez capitaliser ?

R.K. : Nous souhaitons que le bureau de Paris ne soit pas seulement là pour absorber le flux du réseau mais génère également du travail vers les autres bureaux. Nous avons donc décidé de valoriser notre implantation sur le marché local et de communiquer dessus. Nous voulons renforcer nos contacts avec le tissu économique français. Par exemple, Gaëtan Cordier, associé en IP/IT, a développé des liens forts avec le secteur du luxe. Nous sommes en mesure d’offrir à ses acteurs toute une couverture en Europe en Asie et au Moyen Orient.

En Corporate, nous continuons à travailler pour de grands groupes industriels américains ou britanniques. Néanmoins, nous essayons de nous diversifier tout en restant forts sur nos secteurs traditionnels, en travaillant pour des sociétés françaises leaders sur leur secteur.

Nous capitalisons également sur notre force de frappe en Afrique. Paris reste une plateforme incontournable pour cette région. Notre associé en Projets, Boris Martor, dirige d’ailleurs l’Africa Group et l’Eversheds Africa Law Institute. Nous voulons continuer à développer notre offre sur ce continent pour des clients français et étrangers, qu’il s’agisse de bailleurs privés et publics.

Enfin, nous souhaitons nous appuyer sur les liens particuliers que notre équipe Arbitrage entretient avec les entreprises iraniennes depuis plusieurs décennies. David Sellers, associé au sein de ce groupe, dirige l’Iran Desk. Avec la levée des sanctions, le rôle de ce dernier est devenu primordial.

Quels sont les axes développement stratégiques de la firme, dans lesquels le bureau de Paris s’intègre ?

R. K. : Développer la plateforme européenne fait partie du développement du cabinet. Nous avons ainsi récemment intégré dans le LLP les bureaux de Munich et d’Hambourg.

Une autre des stratégies d’Eversheds dans laquelle le bureau de Paris s’intègre est de continuer à être un cabinet innovant et différenciant dans ses méthodes de travail. Nous avons par exemple été pionniers sur les outils de facturation centralisée. Plutôt que de subir les changements dus à la pression des clients, nous préférons nous approprier les solutions. Notre but est de créer de la valeur ajoutée. Les entreprises attendent que l’on soit capable de les assister internationalement de manière intégrée, de leur répondre rapidement, d’être partenaires de la gestion du risque et d’anticiper leurs besoins, en leur offrant un contrôle des budgets au jour le jour.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format