Menu
S'identifier

La levée de fonds : le nouveau rôle des avocats

Lever des fonds : l’expression est sur toutes les lèvres. Ce mécanisme est devenu l’un des moyens de mesurer le potentiel des jeunes pousses et d’envisager leur croissance rapide.

Pourtant, il ne faut pas s’y tromper : la levée n’est pas une finalité ; certains s’y sont brûlés les ailes et elle peut s’avérer alors un triste « miroir aux alouettes ».

Quel est l’état des lieux ?

Réjouissons-nous car les levées se multiplient ; les entreprises de la French Tech ont presque levé 1 milliard d’euros au 1er semestre 2016 (+ 46 % par rapport à l’année passée).

Pour autant, elles peuvent précéder d’importantes déconvenues ; depuis l’été, des jeunes pousses emblématiques ont déposé le bilan et/ou cessé leur activité. La liquidation de Take It Easy, les déclarations de cessation des paiements de Save (réparateur de smartphone qui levait il y a peu 15 M€) et de Chic Types ont terni l’image de ces success stories.

Les échecs s’expliquent : un soupçon d’imprudence, un déficit de maturité et de ressources, une gestion aléatoire, des liquidités qui flambent… autant d’ingrédients qui ne font pas mentir le proverbe : « à mauvais ouvrier, point de bon outil » ?

C’est que la levée aura été aussi impréparée que mal exploitée a posteriori. Ainsi, les fondateurs n’auront pas cru devoir anticiper l’hyper-croissance et, souvent, n’auront pas choisi une équipe expérimentée et rigoureuse pour les accompagner.

Toutefois, il serait trop facile de clouer au pilori le seul dirigeant.

Chacun sait que le rôle des conseils est primordial de sorte qu’ils doivent, eux aussi, figurer en bonne place parmi les responsables.

Cette responsabilité déterminante de l’avocat induit un rôle élargi et des responsabilités étendues, à replacer au centre du dispositif de l’entreprise.

En amont, l’avocat est appelé à aller au-delà de l’obligation classique de conseil : ce supplément, c’est un devoir d’explication et de pédagogie à travers le jeu de questions/réponses permanent qui s’instaure entre dirigeant et avocat. Ce mécanisme doit faire de l’avocat, durant le processus de levée, le guichet unique du dirigeant car qui mieux que lui, acteur transversal, pour faire le lien avec les autres experts (CAC, DAF, DRH…).

Bien entendu, ce guichet unique induit une variété de questions, ce qui implique pour le professionnel du droit une agilité d’intervention et une polyvalence des compétences. Ces qualités permettront d’anticiper les dérapages éventuels de l’entreprise, voire le risque judiciaire.

Ces avocats ne seront plus seulement les experts « one shot » de la levée, les techniciens purs, mais aussi ceux qui accompagneront sur le long terme, en période de croissance et dans la difficulté.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format