Menu
S'identifier

Emmanuelle Hoffman, managing partner de Cabinet Hoffman

Au sein du cabinet Hoffman, on est associés de père en fils. Aujourd’hui à la tête de la structure, Emmanuelle Hoffman, fille du fondateur, cherche à faire peau neuve et prone l’ouverture. Rencontre.

Dans la famille Hoffman, je demande la fille. Emmanuelle Hoffman a rejoint dès le début de sa carrière le cabinet français spécialisé en propriété intellectuelle fondé en 1963 par son père Serge Hoffman. Une structure principalement dédiée aux domaines de la création, de l’édition et de l’audiovisuel, dans laquelle exerce également le frère, Pierre. Bâtir une firme sur les liens du sang n’était pourtant pas planifié d’avance. « Lorsque nous étions plus jeunes, mon père ne nous parlait jamais de son métier, raconte l’associée. Il me disait que c’était un métier difficile et voulait que je devienne magistrat ! » Elle, se rêvait plutôt ambassadeur. Aujourd’hui, elle assure en souriant avoir réussi son pari en devenant l’ambassadrice de ses clients et du cabinet.

“Fille de”

C’est en partie parce qu’elle trouvait la situation à deux pas du jardin du Luxembourg « jolie » qu’elle a finalement décidé de s’inscrire à la faculté de droit d’Assas. Où elle se découvre rapidement un attrait pour la matière juridique et, surtout, pour le droit civil. En parallèle d’un DEA en propriété littéraire, artistique et industrielle, elle passe donc l’examen d’entrée au barreau. Et intègre à 22 ans seulement le cabinet Hoffman. Peut-être un peu trop rapidement, estime aujourd’hui celle qui regrette de n’avoir jamais connu autre chose que le confort du cabinet familial.

Dès son arrivée, en 1988, elle n’a eu de cesse d’essayer de décoller l’étiquette “fille de” et s’est plongée corps et âme dans le travail pour faire ses preuves : « Au départ, il a fallu passer outre le regard des autres. Ma situation était presque plus compliquée car, en plus du travail que j’ai dû fournir, mon père mettait une distance professionnelle avec moi alors qu’il a toujours été proche de ses collaborateurs », se souvient-elle. Et d’évoquer un souvenir marquant de ses débuts : sa première audience, au cours de laquelle elle a entendu un groupe de ténors du barreau murmurer « la relève va être difficile »… « En plus de cela, je faisais plus jeune que mon âge, et je portais de fausses lunettes pour paraître plus crédible », révèle-t-elle en riant.

Le nez constamment dans ses dossiers, elle finit par s’enfermer dans la bulle dorée du cabinet Hoffman. Aussi, lorsqu’on lui propose de venir assister à un congrès de la FNUJA, c’est la révélation. « Je pensais que c’était uniquement pour faire la fête, admet-elle, amusée. J’ai découvert en réalité des personnes qui agissaient concrètement pour faire évoluer notre profession. » À 35 ans, elle entre au sein de la commission permanente de l’UJA de Paris, dont elle deviendra vice-présidente.

L’ouverture comme credo

Cette ouverture vers l’extérieur prendra ensuite la forme d’une élection au conseil de l’Ordre de Paris, en 2009. Pendant la campagne électorale, elle rencontre de nombreux autres cabinets d’affaires et prend la mesure des problématiques qui touchent le métier d’avocat. De manière générale, l’évolution de la profession est pour elle absolument nécessaire… jusqu’à un certain point : « Mon père nous a transmis des valeurs, dont le respect des règles juridiques et déontologiques de la profession, explique-t-elle. Nous devons continuer à nous ouvrir sans toutefois vendre notre âme. Déformation professionnelle oblige, je considère que l’avocat est une marque et qu’il faut se battre pour préserver son image. » Emmanuelle Hoffman plaide notamment pour l’ouverture du dialogue avec les magistrats. Elle rappelle qu’au Québec, où elle a prêté serment cette année pour rester proche de sa fille partie étudier le marketing dans la Belle Province, les magistrats sont pour la plupart d’anciens avocats.

Un réseau de cabinets correspondants

L’ouverture, Emmanuelle Hoffman l’éprouve aussi désormais au sein même du cabinet. Ainsi, pour la première fois, la structure a récemment nommé une associée ne portant pas le patronyme : Ingrid Zafrani, en charge de tout ce qui touche à la distribution, la franchise et les contrats de licence. « C’est une vraie volonté de ma part de faire en sorte que le cabinet devienne véritablement une marque en s’ouvrant », affirme l’associée gérante, qui confie prévoir de prochains recrutements, essentiellement sur le secteur des nouvelles technologies. Mais l’axe de développement principal du cabinet sera la création d’un réseau de cabinets correspondants avec l’Europe et le Canada, ainsi que le déploiement de liens avec d’autres cabinets français ne possédant pas de pratique en propriété intellectuelle. Mais si Emmanuelle Hoffmann fourmille de projets, elle n’en oublie pas de conserver un peu de temps pour les sorties avec ses amies dans Paris. Une ville à laquelle elle se dit « extrêmement attachée » et dont elle connaît par cœur les bonnes adresses de restaurants et de bars branchés, qu’elle n’hésite pas à partager avec ses collaborateurs et stagiaires. « C’est l’extérieur qui vous aide à vous épanouir », conclut-elle.

Cabinet Hoffman

Date de création : 1963

Nombre d’associés : 4

Nombre de counsels : 4

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format