Menu
S'identifier

France Télécom et Deutsche Telekom acquièrent 20 % de l’américain Sprint

Au terme d’un protocole d’accord, les opérateurs téléphoniques publics français et allemand s’engagent à mettre sur la table 4,2 milliards de dollars (23,6 milliards de francs) pour acquérir 20 % du capital de l’opérateur américain Sprint, numéro trois de la téléphonie longue distance (64 milliards de francs de chiffre d’affaires, près de 310 millions de résultat net).

L’opération qui sera souscrite à parité par le couple franco-allemand, prendra la forme d’une augmentation de capital et se déroulera en deux tranches égales sur deux ans, visant à acquérir à chaque fois 42,9 millions d’actions pour un prix unitaire n’excédant pas 51 dollars. L’alliance avec Sprint ne consiste pas uniquement à fournir des services internationaux de voix-données-images aux multinationales et aux PME-PMI ayant des besoins de communications internationales. Il s’agit aussi de proposer une offre commune de services internationaux aux particuliers (les cartes téléphoniques pour les personnes en déplacement à l’étranger) et de louer les capacités de transmissions internationales mises en commun à d’autres opérateurs.

Sur le dossier, la direction juridique de France Télécom était représentée par Dominique Helft, responsable du département des contrats internationaux, et Muriel Rakoton, juriste au sein du département. L’opérateur français était assisté par le bureau New Yorkais de Debevoise & Plimpton et représenté par Louis Begley, Paul H. Wilson. Eric Simonson, Gérard Lacroix, Andrew M. Ostrognai, V. Mary Abraham, Maurizio Levi-Minzi, Jacques Epstein (du bureau parisien). Sur les aspects fiscaux du dossier sont intervenus Gary M. Friedman et Khadija Amsrouy, sur le droit de la concurrence Gary W. Kubek, et enfin sur les problèmes réglementaires en matière de télécommunication, Jeffrey P. Cunard et Lothar A. Kneifel.

Deutsche Telecom était assistée par Werner Hein et Kim D. Larsen du cabinet Wilkinson, Barker, Knauer & Quinn.

L’opérateur Sprint était représenté par J. Richard Dewlin et Donald S. Parker, vice-présidents et administrateurs de Sprint Corporation et Sprint International. Sprint, sur le contrat, était assistée par Bruce N. Hawthorne et C. William Baxley du cabinet King & Spalding.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format