Menu
S'identifier

EFFECTIFS, CHIFFRES D’AFFAIRES : LE TOP 100 DES CABINETS D’AVOCATS FRANÇAIS

Avocats d’affaires et Top 100, ou l’intérêt et les limites d’un classement par nombre de juristes et par chiffre d’affaires

Sur les deux cents cabinets contactés par questionnaire écrit ou entretien téléphonique de mai à juillet 1994, cent dix cabinets ont fourni des éléments de réponses. Le classement prend en compte le nombre total de juristes dans l’entreprise (avocats associés, avocats collaborateurs, collaborateurs non avocats) et le chiffre d’affaires facturé réalisé sur l’exercice clos 1993. Pour les deux tiers d’entre eux, les associés nous ont communiqué les données, pour le tiers restant, les chiffres ont fait l’objet d’estimations de la rédaction sur la base d’informations émanant d’organismes professionnels, d’analyses comparatives et de recoupements. D’où l’intérêt de raisonner sur des masses globales et non d’interpréter au sens strict chacune des données, sur lesquelles influent de nombreux paramètres.

La nature de l’activité

En droit des sociétés, le montant des honoraires est plus important par juriste dès lors qu’existent des activités récurrentes et que des travaux d’intendance, réalisés par des secrétaires techniques, améliorent le montant de la facturation. Au contraire, en droit fiscal et en certaines matières sociales, l’activité se résume souvent à la consultation, ce qui ramène la facturation au temps passé. Lorsqu’un cabinet est spécialisé, il en découle nécessairement des différences qui se traduisent notamment par le nombre de salariés non juristes. Par ailleurs, l’activité de conseil est parfois plus rentable que l’activité plaidante au regard du temps passé à la préparation des dossiers et aux audiences dont la facturation est souvent problématique. Enfin, certaines activités ne sont rentables qu’au regard du nombre de dossiers (clientèle institutionnelle par exemple) alors que certaines matières peuvent dégager des marges très importantes (contentieux fiscaux, expropriation notamment) du fait des intérêts en jeu.

L’implantation géographique

Le fait de réaliser 1 000 000 de francs d’honoraires sur Paris, ou à Valence, ne signifie pas la même chose, y compris en terme de rentabilité, compte-tenu des honoraires pratiqués et des frais d’exploitation qui diffèrent très sensiblement entre Paris et la Province. Dès lors, pour les cabinets à implantations multiples, le chiffre d’affaires par conseil est nécessairement plus faible pour une rentabilité au moins équivalente.

La structure du cabinet

Mis à part le souci d’exhaustivité, il apparaît délicat de comparer des ensembles composés de « franchisés », à l’image de certains cabinets d’audit anglo-saxons, et des cabinets de souche implantés dans l’hexagone de longue date. La consolidation des Big Six (spécialistes de l’audit et du conseil en management et en organisation) dans les dix premières places du classement n’est certes pas étrangère à la réforme des professions juridiques de décembre 1990.

La qualité et l’ancienneté des juristes

Parmi les collaborateurs, il faut distinguer ceux qui sont avocats, ceux qui sont avocats stagiaires, ceux qui sont conseils juridiques stagiaires et les autres juristes (qui collaborent à la consultation mais ne peuvent en assumer les responsabilités). L’ancienneté, elle aussi est importante, dès lors qu’un cabinet qui investit sur le long terme a nécessairement plus de jeunes et une rentabilité immédiate moindre.

Transparence et information financière

Sans achopper sur le syndrome de David et Goliath ou celui de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf, la récession et une certaine peur de la publicité des résultats expliquent en partie la réticence de bon nombre de cabinets à communiquer des données chiffrées relatives à leur activité. A l’inverse, il faut rendre hommage à la majorité des opérateurs qui n’hésitent pas à détailler, et expliquer, résultats à l’appui, le contenu de leur métier. Il n’y a pas de premier ou de dernier de la classe, il n’existe ou ne subsiste que des professionnels du droit, qui dans un environnement économique tendu se montrent de plus en plus réactifs et optent pour des spécialisations garantes de leur pérennité.

Dans ce contexte, le « classement » que nous vous présentons est nécessairement approximatif, son principal intérêt étant de donner une image de la structure des plus gros cabinets français, voire de permettre une définition de ce qu’il faut entendre par « gros cabinets ». Certains pourront penser que la meilleure référence est celle de la rentabilité, mais elle est impossible à préciser en l’absence d’une étude comptable de chaque cabinet. La qualité, le taux de réussite et la structure de clientèle constituent eux-mêmes des éléments fondamentaux tout aussi impossibles à cerner.

Dans ce contexte, les critères du nombre de juriste et du montant du chiffre d’affaires apparaissent les seuls praticables ; nous avons de ce fait évacué toutes notions arbitraires ou inutiles, tels de prétendus indices de productivité ou de taux de remplissage des locaux. L’indice idéal d’un client qui réussit étant la satisfaction que l’avocat retire de l’exercice de sa profession, nous laissons à chacun le soin de le déterminer.

LES 100 CABINETS D’AFFAIRES FRANÇAIS Classement réalisé par la rédaction en juillet 1994

Enquête réalisée avec la participation d’Isabelle Franck et d’Anne-Marie Rajaonarisoa *

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format