Menu
S'identifier

Fusions-acquisitions françaises : Clifford Chance monte à la première place

Les plus forts à l’échelle de l’Europe ne sont pas forcément tous pour autant les plus forts en France. Cinq cabinets franco-français figurent dans le top 20 des cabinets conseils en fusions-acquisitions françaises (en termes de valeurs). Cinq sur vingt, c’est peu mais tout de même bien.

Les indétrônables, Darrois Villey Maillot Brochier et Bredin Prat figurent cette année dans le top 5, tous les deux en progression par rapport à la même période l’an passé.

Quant aux trois autres cabinets, ils font leur entrée dans le classement : Ginestié Paley Vincent & Associés se place onzième, De Pardieu Brocas Maffei & Leygonie passe de la vingt-neuvième à la treizième place, et Veil Armfelt Jourde La Garanderie est dix-huitième.

Les français, s’ils sont peu nombreux, sont en moyenne sur des dossiers plus importants. Darrois parvient ainsi à se placer juste derrière Clifford avec un écart pourtant plus que notable quant au nombre d’opérations.

De la même façon, c’est avec un seul dossier que De Pardieu est parvenu à entrer au top vingt.

Autre dossier de taille, bien entendu : l’OPA de Kingfisher sur Castorama. C’est notamment grâce à cette opération que Ginestié s’est classé onzième. Le cabinet conseillait les dirigeants historiques de Castorama Dubois Investissement. Il est par ailleurs le correspondant français de DLA (voir aussi « Ailleurs » en page 2), qui se place dixième.

Clifford Chance, qui ne se place qu’en seconde position derrière Linklaters lorsqu’on parle de fusions-acquisitions européennes, prend la tête sur les opérations françaises – aussi bien en termes de valeur globale qu’en nombre de dossiers.

À noter : le cabinet n’était qu’à la quatorzième place dans le même classement un an plus tôt. Une progression considérable.

Linklaters est quant à lui troisième en termes de valeur des opérations et second si l’on prend en compte le nombre de dossiers. Cependant, la valeur moyenne de ses dossiers – si le chiffre est significatif – reste plus importante (947,66 millions d’euros contre 932,65 pour Clifford Chance).

Si Allen & Overy occupe la troisième place à l’échelle européenne, le bureau français n’arrive quant à lui qu’en 17ème position. Mais des dossiers majeurs seraient en cours chez eux.

Sans surprise, Ashurst Morris Crisp fait par contre un bond important sur un an. Il passe de la vingtième à la cinquième place.

La relativement mauvaise année de Freshfields à l’échelle européenne, n’a pas touché la France. De onzième l’an passé, le cabinet est maintenant sixième. Il était notamment conseil de Kingfisher dans le cadre de son OPA sur Castorama. Le bureau français, d’une manière générale, a eu de meilleurs résultats que la moyenne des bureaux de la firme, avec une augmentation de 48 % de son chiffre d’affaires par rapport à l’an passé.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format