Menu
S'identifier

VOTONS !

Les 25 et 26 novembre prochains auront lieu les élections au Conseil de l’Ordre. Beaucoup d’avocats, et parmi eux bon nombre d’avocats d’affaires, s’interrogent sur ce qu’ils peuvent en attendre et, par-là même, sur l’intérêt de voter.

Il faut s’intéresser au Conseil de l’Ordre en participant notamment aux élections.

L’Ordre des Avocats qui régule, fédère, représente et forme les avocats, doit, pour mener ses différentes missions le plus efficacement possible, être composé de toutes les sensibilités et modes d’exercice de notre profession.

Les avocats d’affaires sont sous-représentés au sein du Conseil de l’Ordre alors qu’ils représentent la majorité d’un barreau de 17 580 avocats. Ce déséquilibre de représentativité, conséquence d’un désintérêt croissant, met en péril non seulement les missions et l’efficacité du Conseil mais aussi, à terme, l’indépendance des avocats. Cette situation doit donc évoluer.

Aux avocats d’affaires de mieux expliquer leur action pour faire bénéficier l’ensemble des avocats de leur expérience dans un esprit de partage et une perspective de progrès ; en rappelant notamment qu’ils contribuent, tant au développement économique du barreau, qu’à faire de Paris une place internationale du droit.

Il leur appartient d’aller vers le Conseil, qui œuvre pour le maintien, la cohésion et la croissance de notre exercice, mais dont le travail trouvera toutefois ses limites si le clivage auquel nous assistons continue de se creuser.

Si la représentation des cabinets d’affaires est aujourd’hui une idée acquise, l’unité sera notre objectif afin que la profession existe de manière cohérente vis-à-vis de l’extérieur.

Les avocats doivent être partout, dans la société civile, dans le monde des affaires et dans l’appareil d’État. L’avocat représente tous les courants ; il est le point d’équilibre dans un monde en mouvement.

Le Conseil de l’Ordre est ce relais nécessaire entre tous les avocats pour maintenir le caractère libéral de notre profession et veiller au respect de l’éthique et de la déontologie.

Il est aussi le lien avec les jeunes avocats pour leur permettre d’intégrer pleinement la profession au travers, notamment, de la formation que nous sommes tenus de leur dispenser.

Le Conseil de l’Ordre doit être enfin un interlocuteur fort auprès des pouvoirs publics et du Parlement.

C’est pour toutes ces raisons que je suis candidat au Conseil de l’Ordre.

Soyons nombreux à voter et faire entendre nos voix. Le vote par Internet nous le permet.

Je vous remercie pour votre soutien et votre confiance.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format