Menu
S'identifier

2003 : UNE ANNÉE EN DEMI-TEINTE

Que gardera-t-on, finalement, en mémoire de l’année 2003 ? L’activité économique, dont les prévisions les plus optimistes annonçaient une légère reprise pour le milieu de l’année, commence seulement maintenant à sortir de sa torpeur. Mais ceci, pour le moment, semble surtout vrai pour les États-Unis. Sans surprise, durant les douze derniers mois, le marché du droit des affaires, dans son ensemble, a continué à pâtir de la frilosité générale. L’ambiance s’est tendue et la concurrence entre les cabinets est devenue plus féroce. Le « dumping » est revenu sur toutes les lèvres. Car la tendance, cette année, a été à la négociation, c’est vrai. Plus d’offres que de demandes, et la balle est dans le camp des clients. Le conseil juridique, traité comme toute autre commande de l’entreprise, est maintenant régulièrement soumis aux coupes sans états d’âmes du directeur des achats, surtout en ces temps où les opérations exceptionnelles ne courent pas les rues. Même les plus dynamiques parmi les cabinets ont dû poursuivre le repositionnement conjoncturel entrepris en 2002 et accepter de rediscuter leurs prix – plus ou moins officiellement. Nombreux sont aussi ceux qui ont réduit la voilure, surtout au début de l’année, et la pression s’est fait sentir même sur la tête des associés.

Cette année aussi, la loi de sécurité financière a été votée. Un texte qui, avant même d’être entériné, avait déjà eu une influence considérable sur le marché du droit. Les big ont vu leur modèle de fonctionnement remis en cause pour de bon. L’ampleur de leur crise d’identité transparaît dans les décisions prises par les branches légales des quatre réseaux restants : alors que Fidal choisissait rapidement de quitter KPMG, que Deloitte & Touche Juridique et Fiscal annonçait la même chose pour le début de la nouvelle année, la branche légale d’Ernst & Young choisissait, à l’opposé, de montrer son attachement au réseau en se rebaptisant EY Law. Le terme même de « big » n’a finalement plus vraiment de raison d’être en cette nouvelle année. Mais personne n’a encore décidé par quoi le remplacer. Une chose est certaine en tout cas : leur nom n’attire plus les avocats et nombreux sont ceux à préférer aller tenter leur chance ailleurs. Les anciens d’Archibald ont continué à alimenter le marché et c’est une grosse équipes de Landwell qui a permis au britannique Taylor Wessing de faire une installation remarquée dans l’Hexagone.

Dans un marché atone, certains cabinets ont su tirer leur épingle du jeu. Quelques-uns ont choisi cette année pour affirmer ou réaffirmer leurs velléités de croissance. Après s’être installé en 2002 avec l’équipe de Claude Serra, l’américain Weil Gotshal & Manges a clairement donné le ton cet automne en attirant David Aknin, un pur produit Linklaters. À surveiller aussi : le britannique Eversheds. Avec trois recrutements latéraux en 2003, le cabinet semble bien vouloir s’affirmer comme un acteur qui compte sur le marché français. Même chose pour SJ Berwin, qui se renforce dans sa niche (création de fonds, private equity) en recrutant Christophe Digoy et Maxence Bloch en provenance de Clifford Chance. Le cabinet Norton Rose finit lui aussi l’année en beauté et, après un passage à vide et plusieurs départs d’associés, se reconstruit en accueillant l’équipe corporate de Jean-François Mercadier.

S’ils sont plus nombreux que l’an passé, ces recrutements latéraux d’associés représentent peut-être tout autant des opportunités saisies, des paris sur l’avenir que des réponses à un besoin immédiat. Les cooptations en interne, quant à elles, étaient cette année quasiment au point mort. Et ce n’est finalement que lorsqu’elles reprendront que tout le monde se sentira véritablement rassuré sur le redémarrage du marché.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format