Menu
S'identifier

GOUVERNANCE D’ENTREPRISE : DES OPPORTUNITÉS À SAISIR POUR LES CABINETS D’AVOCATS

Les nouveaux principes de gouvernement d’entreprise de l’OCDE ont donné lieu, lors du forum de l’OCDE 2004 des 12 et 13 mai derniers, à un séminaire que j’ai eu le privilège d’animer aux côtés de Rainer Geiger, directeur adjoint de l’OCDE en charge des affaires financières et fiscales, d’Emmanuel du Boullay, co-fondateur de l’Institut français des administrateurs (IFA), et d’Yves Huygué de Mahenge, membre du conseil de l’Ordre et associé chez Freshfields. Au-delà des aspects de compétences, de possibles conflits d’intérêts, de cumul de mandats et autres faiblesses des jetons de présence, il est intéressant de regarder ce que ces nouveaux principes peuvent apporter en termes de développement pour les cabinets d’avocats français. Et le sujet peut être abordé sous trois angles qui, s’ils sont distincts, sont aussi intrinsèquement liés. Qui, dans l’entreprise, est le client de l’avocat ? Quelles compétences doivent être développées au sein du cabinet pour répondre à sa demande particulière ? Quels risques peuvent être identifiés pour les cabinets et comment les éviter ?

Avant toute chose, la séparation des fonctions au sein de l’entreprise – principe parmi les principes du gouvernement d’entreprise – impose une réflexion réelle sur l’interlocuteur et le client effectif du cabinet d’avocats. On ne conseillera pas de la même façon le directeur juridique, le conseil d’administration ou de surveillance, la direction générale ou le chef d’entreprise. Le positionnement du cabinet, son approche, son offre, son pricing, et par là même sa gestion des éventuels conflits d’intérêts découleront du ciblage qu’il aura choisi de faire. On peut tout à fait imaginer voir se créer sur le marché du droit des affaires de nouvelles niches directement issues des récentes réflexions sur la gouvernance. Des cabinets spécialisés dans le conseil aux conseils d’administration par exemple. La séparation des fonctions rend le ciblage plus que jamais stratégique et indispensable.

Pour éviter tout risque, tel que des conflits d’intérêts dans le cadre d’une opération de public-to-private ou d’une OPA hostile, il va devenir sans doute indispensable que chaque cabinet définisse clairement son positionnement et son interlocuteur dans l’entreprise, revoie l’ensemble de son portefeuille clients pour arbitrage et mette en place un contrôle au sein même de ses équipes et des processus de sélection de ses clients.

Les compétences nécessaires pourront aussi être différentes. L’avocat administrateur, aussi bien que l’avocat conseil du conseil doit absolument acquérir (ou s’adjoindre) des connaissances comptables, financières, stratégiques, technologiques et de gestion tout en maîtrisant le métier et le secteur d’activités de son client… Si la pluridisciplinarité de moyens est désormais impossible du fait du Sarbanes-Oxley ou de la loi de Sécurité financière, il faut cependant en garder l’esprit et passer à une approche multi-compétences structurée en fonction des problématiques des clients. Approche qui passera par l’acquisition de spécialités ou de spécialisations, par des réalisations de partenariats informels et souples, mais aussi par une mise en commun plus forte et prédominante avec les équipes du client (solutions collaboratives). En un mot, par la mise en place d’une stratégie de gestion des ressources humaines cohérente.

Les risques ? Ne pas être suffisamment rapide, déterminé et focalisé dans son approche et se faire doubler par ses concurrents ou nouveaux entrants, se laisser rattraper par des conflits d’intérêts et mettre en jeu sa réputation.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format