Menu
S'identifier

CLASSEMENTS : UN SANOFI SINON RIEN

Voici revenu le temps des league tables de la mi-année. Et avec elle resurgit inévitablement la question : quelle valeur peut-on leur porter ? Quels enseignements en tirer ? Car après tout elles ne sont pas grand-chose d’autre que le reflet de l’activité des cabinets sur une période donnée. Il n’est pas question ici de juger de la qualité des prestations fournies, mis à part peut-être lorsque ces cabinets se maintiennent sur la durée. Et c’est bien entendu le cas de plusieurs. Ce sont toujours un peu les mêmes qui se disputent les plus hautes marches du podium, que ce soit dans les classements internationaux, européens ou français. Et de nombreux autres, s’ils ne figurent pas – ou que très rarement – parmi les cinq premiers, sont toujours là, fidèles au poste. Pour tous ceux-là, l’observateur peut sans trop hésiter en conclure que leur réputation sur un marché donné n’est plus à faire.

Mais ces classements ont leurs limites et les premiers mois de cette année l’ont particulièrement montré, puisqu’une seule opération, dans un marché encore en recherche de gros poissons, a permis de constituer l’essentiel de la brochette de tête. Il était en effet impossible, durant le premier trimestre, de figurer au tableau français sans avoir été impliqué, d’une manière ou d’une autre, dans l’acquisition d’Aventis par Sanofi. Et tout aussi impossible de prétendre à une bonne place dans les classements européens pour la même raison. Au total, Merger Market a recensé seize cabinets sur cette seule opération. Seize cabinets dont la majorité s’est vue créditée, par Merger Market, du montant global de l’opération. À mi-année, cette opération continue bien sûr de faire la différence, surtout dans les classements français, car en termes de valeur elle n’a été concurrencée par aucune autre. Figurent cette année au tableau, devançant Willkie Farr, Weil Gotshal et Cleary, trois cabinets qu’il est pourtant bien difficile de considérer comme des acteurs majeurs des fusions-acquisitions françaises : l’Irlandais A&L Goodbody, l’Américain Arnold & Porter et l’Allemand Noerr Stiefenhofer & Lutz, tous trois crédités de quelques 57 milliards d’euros…

Pour l’Europe, le peloton de tête des six premiers mois est composé cette année de Linklaters, Clifford, Freshfields, Sullivan et Herbert Smith, par ordre d’importance. Herbert Smith qui, au passage, figurait en première position sur les trois premiers mois grâce, justement, à Sanofi/Aventis, opération dans le cadre de laquelle le cabinet conseillait Merrill Lynch, l’une des banques de Sanofi. Cette année, Freshfields reste donc quant à lui à la troisième place, la même qu’il occupait un an plus tôt. Il y a quelques semaines, le cabinet a vu lui filer sous le nez l’offre hostile de reprise de Marks & Spencer par Philip Green, pour laquelle il conseillait l’acquéreur jusqu’à l’injonction de la Cour de se retirer pour cause de conflit d’intérêts. Une opération valorisée à 12 milliards d’euros qui, si elle finit par aboutir, lui aurait peut-être permis de monter d’une ou deux places dans le classement Merger Market. Un rien frustrant.

Classement européen toujours : l’an passé, l’Italie avait fait une entrée en force dans les tableaux de la mi-année. Mais la roue tourne pour les cabinets nationaux, au gré de l’activité et de quelques méga opérations de leurs clients locaux. En 2003, les Italiens affichaient environ 51 milliards d’euros de deals sur les six premiers mois de l’année, contre seulement 10,2 milliards cette année. Sur le podium, ils ont donc logiquement été remplacés par… des Français. Ceci chez Merger Market, puisque cette année, comme l’an passé, les méthodes de classement retenues par Thomson Financial ne permettent apparemment pas à beaucoup de cabinets non internationaux de figurer au tableau.

* voir nos classements du premier trimestre, publiés dans le numéro 687, du 7 avril 2004

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format