Menu
S'identifier

Recrutement : quelle place pour les tests ?

Sélectionner le candidat idéal… Le rêve de tout recruteur. Pour qu’il devienne réalité, les employeurs n’hésitent plus à recourir aux très en vogue « tests de personnalité ». Le point sur ces méthodes qui font leur entrée chez les juristes.

Perçus comme l’ultime moyen de limiter « le risque d’erreur sur la personne », au-delà du curriculum vitae et de l’entretien, les tests de personnalité permettent de rassurer le recruteur, voire de le déculpabiliser.

Autant dire que, pour certains, ces méthodes considérées comme plus objectives et spécialement conçues pour révéler les ressorts cachés de la personnalité des candidats font partie intégrante de la politique de recrutement.

Le fantasme de l’objectivité

Le « Papi » est, avec le « Sosie », l’un des tests clés de la mallette du recruteur. Deux classiques qui fonctionnent selon le même principe : choisir entre plusieurs propositions celle qui vous correspond le plus et celle qui vous correspond le moins. Exemple :

Vous préférez …

a) Prendre très rapidement des décisions

b) Ne pas en prendre

c) Prendre le temps de peser le pour et le contre

L’objectif étant d’évaluer les traits comportementaux du candidat : émotivité, sociabilité, adaptabilité, etc. « Le Papi permet d’obtenir un inventaire des préférences et des perceptions d’un candidat. Il est avant tout un outil de discussion qui permet d’amorcer un dialogue et d’apporter un éclairage complémentaire à l’entretien » précise Jean-Michel Tissandier, responsable du conseil ressources humaines chez Cubiks, distributeur du test. Après le choix du test, le choix du moment auquel on va demander au candidat de le passer est fondamental. La majorité des cabinets de recrutement choisissent de faire passer le test après une première rencontre, jugée positive. « L’entretien, qui va représenter 70 % de la décision, est systématiquement suivi d’un test de personnalité, Success Insights ou Thomas International » précise Frédéric Foucard, associé du cabinet Hugues-Castell France, spécialiste du recrutement juridique et fiscal.

L’intuitu personae reste fondamental pour les avocats

Ces méthodes très prisées par les cabinets de recrutement le sont nettement moins par les cabinets d’avocats. Dans un monde où l’intuitu personae est très présent, on peut aisément comprendre que ces tests n’aient pas leur place.

C’est l’avis d’Ariane Fieschi, chargée de recrutement chez Herbert Smith. « Les associés sont les mieux placés pour juger de la personnalité d’un futur collaborateur ». Un argument de poids lorsque l’on sait que le recrutement des collaborations se fait par les avocats eux-mêmes. « Nous souhaitons privilégier les modalités de recrutement traditionnelles qui nous paraissent plus adaptées », note Joëlle Salzmann, associée de Gide Loyrette Nouel. Ces outils peuvent cependant être utilisés de façon ponctuelle par certains avocats lorsque ces derniers font appel à des cabinets de recrutement, type Michael Page.

Dans ce paysage, le cabinet Fidal fait figure d’exception. La direction des ressources humaines envisage d’utiliser prochainement des tests dans le cadre de son recrutement afin de compléter l’entretien. « Ce projet sera très certainement mis sur pied à l’automne » se félicite Christiane Terrier, directeur des ressources humaines, pour qui ces divers tests sont aujourd’hui largement orientés « conseil » et « sont avant tout un outil de développement qui s’inscrit dans le cadre d’une auto-évaluation ».

Directions juridiques des entreprises : l’entretien est primordial

Face à cette déferlante de tests, des entreprises préfèrent mettre l’accent sur le CV et l’entretien. « Nous ne considérons pas les tests comme un élément substantiel du processus de recrutement, l’entretien demeure la clé de voûte de toute évaluation » souligne Jérôme Barbier, directeur des ressources humaines des directions support de Bouygues Télécom. « C’est seulement au cours des entretiens qu’on est en mesure de déceler le potentiel juridique du candidat et sa capacité à intégrer l’entreprise ». Il insiste : « ce ne sont pas les outils qui doivent décider à la place du manager et du directeur des ressources humaines ». Ainsi, les jeunes diplômés ou ceux disposant d’une première expérience juridique sont passés uniquement par la case « entretien ». Un avis partagé par Marie-Nöelle Labbé, directeur des ressources humaines de la fonction juridique de la Société Générale, pour qui « l’entretien est et reste le plus important ».

L’offre pléthorique à laquelle succombent de plus en plus les employeurs ne doit pas faire oublier que le recrutement est avant tout un échange et une rencontre. Le test de personnalité, outil complémentaire à l’entretien, vise à sécuriser et objectiver l’embauche. Largement plébiscités par les cabinets de recrutement, ces tests le sont nettement moins par les juristes.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format