Menu
S'identifier

Joël Grangé, associé fondateur de Flichy Grangé Avocats

En quittant le géant Gide pour rejoindre le cabinet de niche spécialisé en droit social Flichy Avocats, Joël Grangé a fait le bon choix pour sa carrière. La preuve, il vient cette année d’être couronné « Best Lawyer 2010 » par Les Echos. Rencontre.

Un débit lent, une voix claire et posée, on croirait presque que la salle de réunion de Flichy Grangé et Associés s’est transformée en salle de cours. Pourtant, point de philo ou de maths au programme : Joël Grangé, associé spécialisé en droit du travail et en droit de la sécurité sociale, raconte son parcours. Et c’est un peu une histoire de famille... Issu d’une lignée de confiseurs propriétaires de la maison Foucher, l’un des plus fameux chocolatiers de Paris depuis le début du 20e siècle dont il est aujourd’hui l’actionnaire majoritaire avec ses trois frères, l’homme a toujours vécu rue du Bac à Paris, à deux pas du Bon Marché, dans le même quartier que la plupart des autres membres de sa tribu. Pourtant, récemment, il s’est « expatrié » rue de l’Université... à 200 mètres de la rue du Bac. Le même genre de changement s’est opéré dans sa vie professionnelle : avocat chez Gide depuis 1987, il quitte le navire en juillet 2008 pour rejoindre Flichy Avocats, un cabinet dédié au droit social où Joël Grangé et son fondateur, Hubert Flichy, réunis aujourd’hui sous l’enseigne Flichy Grangé Avocats, s’attachent avec les 43 autres avocats de la structure à rester fidèles à l’esprit Gide. « Nous venons d’une maison où l’exemple de générosité transpire encore sur Hubert Flichy et sur moi aussi, je l’espère. Nous partageons des valeurs communes et nous avons la même conception du métier », affirme Joël Grangé.

Du milieu carcéral au monde des affaires

Alors que l’avocat est encore en section scientifique à Louis le Grand, prêt à embrasser une carrière dans les sciences, c’est son père qui lui souffle sa vocation. « Mon côté insoumis et ma capacité à contester tout ce qui était suggéré a convaincu mon père que le métier d’avocat était fait pour moi », explique-t-il. L’étudiant décide alors de s’inscrire en droit à Paris II, « une décadence pour quelqu’un de Louis le Grand ». A l’époque, il s’intéresse surtout au milieu carcéral et devient même responsable du Groupe étudiant national d’enseignement aux personnes incarcérées (Genepi), une association créée en 1976 dans laquelle un groupe d’étudiants s’engagent à aller donner des cours en prison. Joël Grangé a alors 21 ans, et s’extasie devant l’accueil qui leur est réservé. « Comme les locaux du Genepi se situaient au ministère de la Justice, on croisait souvent le directeur de l’administration pénitentiaire. Les directeurs des prisons nous déroulaient donc le tapis rouge. Nous n’étions pas considérés comme des “babas cool” idéalistes », se souvient-il avec amusement.

Mais, à cette époque, il connaît déjà sa future femme et souhaite se marier rapidement. Convaincu qu’une carrière de pénaliste n’est pas compatible avec l’idée de fonder une famille, il se dirige finalement vers un DEA en droit des affaires. En 1987, il présente sa candidature à plusieurs cabinets d’affaires. Mais la tâche n’est pas aisée... C’est finalement Gide Loyrette Nouel qui lui ouvre ses portes, au sein de son département Droit social. « Je n’étais pas un fils d’avocat. J’ai trouvé ma place dans une des rares structures qui, déjà à cette époque, avait un processus de recrutement démocratique, fondé sur le CV et non sur le carnet d’adresses ».

Quand la greffe prend

Joël Grangé se plonge alors à corps perdu dans le droit du travail aux côtés de l’associé Hubert Flichy. L’évolution de la jurisprudence fait le reste : le droit social devient incontournable, et celui qui est aujourd’hui membre du Comité du droit du travail et des relations industrielles de l’International Bar Association et de l’European Employment Lawyers Association fait des miracles dans sa spécialité et passe associé en 1999. La même année, Hubert Flichy plie bagages et part fonder Flichy & Associés. Après 10 ans d’association et 20 ans de cabinet, en juillet 2008, Joël Grangé quitte à son tour Gide et part le rejoindre, accompagné par Marine Conche, Blandine Allix et Nabila El Aougri, qui deviennent associées, ainsi que par quatre collaborateurs, « pour des raisons logiques de développement d’activité et de clientèle ». « Un grand cabinet se mérit e », concède-t-il simplement... C’est donc fort de ces convictions que naît Flichy Grangé Avocats, une niche du droit social ayant pour visée l’international. Une évolution « naturelle » pour celui que le journal Les Echos a récemment sacré « Best Lawyer 2010 ». « C’est la preuve que la greffe a pris, commente Joël Grangé. Je m’appuie au quotidien sur une équipe exceptionnelle, à laquelle je suis très attaché. Nous sommes passés de 30 à 45 avocats en deux ans, et notre chiffre d’affaires a augmenté de 40 % entre 2008 et 2009. »

Marié depuis 24 ans et père de quatre enfants, Joël Grangé avoue être « un énorme bosseur ». Rares sont les moments où il peut s’adonner à son passe-temps préféré, la chasse. Pourtant, il a récemment décidé de retaper la propriété familiale près de Rouen, pour y profiter régulièrement du calme ambiant et s’échapper de l’effervescence parisienne le temps d’un week-end. « Il y avait beaucoup de travaux à faire car j’ai découvert après la vente que la maison était infestée de champignons, mais je le fais quand même. C’est dans mon tempérament de ne rien laisser tomber. »

Carte d’identité

Flichy Grangé Avocats

Date de création du cabinet : 1999

Nombre d’associés : 13

Nombre de counsel : 1

Nombre de collaborateurs : 31

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format