Menu
S'identifier

Fiches pratiques

Gestion & organisation | Gestion de l'information

Gestion de l'information | Publié le 06.02.2009

Améliorer seul son référencement (naturel)

Améliorer seul et de façon autonome son référencement sur la toile est tout à fait possible. Selon la stratégie web adoptée, il n’est plus nécessairement incontournable de faire appel à un référenceur. Une multitude de possibilités existent pour se référencer : mettre en ligne ses articles, créer un blog, exploiter les réseaux et sites communautaires, échanger des liens, placer sa newsletter… Le référencement naturel est de loin celui qu’il convient de privilégier dans le long terme. Il est donc indispensable d’y consacrer du temps.

I- Privilégier la qualité à la quantité
Il ne sert à rien de se référencer sur une myriade de sites, un prospect ne devient client que s’il reconnait en vous un professionnel de qualité. Sur la toile, les qualités que recherche un internaute sont l’information et le conseil. S’il ne les trouve pas, il transforme sa recherche.

a) Internet : une nouvelle façon de s’informer
Le principal usage d’Internet dans le monde relèverait de la recherche de différents types de renseignements. Partant du constat qu’Internet est perçu à 79 % comme une source d’informations, il est primordial de privilégier la qualité à la quantité (choix des mots-clefs, contenu…).
• 31,9 millions d’internautes (+ 44% en 4 ans)
• 8 internautes sur 10 sont connectés quotidiennement
• 70 % ont surfé sur des blogs
• 40 % ont consulté des sites communautaires comme Facebook
• 39 % ont discuté en ligne
• 2 521 pages vues par personne (novembre 2008)

b) Gérer son image par le contenu
Parce que votre image peut rapidement être ternie, la qualité de votre contenu permet non seulement d’être reconnu comme "expert" mais aussi d’être repris par des sites de diffusions, de créer un « buzz »… Plus un article, (un site…), sera visité, plus son positionnement dans Google évoluera. Un rapport de la TNS Sofres conclut que parmi les Français équipés, 49% sont des utilisateurs du web 2.0, et qu’à ce titre, « il faut prendre ou continuer à prendre la parole sur la toile en tant qu’expert »…

II- Définir les paramètres
Cependant il convient au préalable de définir le support - le web 2.0 -, le moteur de recherche, leader – Google-, afin de les exploiter de façon judicieuse et profitable. Enfin, de connaître les meilleures méthodes pour parvenir à un référencement naturel optimum.

a) Le Web 2.0
Le Web 2.0 est la suite logique de l’évolution et des avancées des nouvelles technologies. 58 % des internautes français utilisent le Web 2.0, plus de 80 % sont les moins de 35 ans et des CSP +. Cette évolution se caractérise notamment par les supports : téléphones, mini-pc, blackBerry... La facilité de connexion (la licence 3G et bientôt la 4G), la commodité (réagir sur des forums, des blogs) deviennent aisées. Enfin, leur mobilité permet de se connecter quel que soit l’endroit (métro, salle d’attente…) favorisant les échanges.

b) Le moteur de recherche - Google
Sur les 31,9 millions d’internautes (+ 44% en 4 ans), 24,5 millions de personnes ont utilisé un moteur
de recherche. Google tient la 1ère position mondiale avec plus de 536 millions de visiteurs uniques dont plus de 23 millions d’internautes âgés de 15 ans et plus, applications internet incluses, touchant ainsi 69% des internautes de l’Hexagone. La première page de Google est stratégique, il s’agit du moteur de recherche le plus visité et le plus performant à retourner des résultats de qualité.

III- Les moyens et méthodes
Il existe nombre de supports pour se référencer sur le web. Les plus fréquemment conseillés et utilisés sont ceux qui accèdent à un positionnement respectable, à une visibilité rapide et qualitative.

a) Les backlinks ou liens hypertextes
Un backlink est un lien entrant, venant du même site ou d'un site extérieur. Les backlinks permettent de connaître les sites qui font un lien vers le vôtre et de savoir de quelle manière est fait le lien. Ils estiment la popularité d’un site, dressent la liste de tous les liens sortants d’une page, triés par pagerank, et ils contribuent l’amélioration et éventuellement à la modification du référencement.
D’après le règlement intérieur du Barreau de Paris: "Le site de l'avocat ne peut comporter de lien hypertexte permettant d'accéder directement ou indirectement à des sites ou à des pages de sites dont le contenu serait contraire aux principes essentiels de la profession d'avocat. Il appartient à l'avocat de s'en assurer en visitant régulièrement les sites et les pages auxquelles permettent d'accéder les liens hypertextes que comporte son site, et de prendre sans délai toutes dispositions pour les supprimer si ce site devait se révéler contraire aux principes essentiels de la profession. Il appartient à l'avocat de faire une déclaration préalable à l'Ordre de tout lien hypertexte qu'il envisagerait de créer."

b) Les balises méta ou Title
Les balises méta jouent un rôle primordial dans le référencement. Il s’agit de mots qui vont référencer le document ou le site souhaités. Ces informations sont utilisées à la fois par les navigateurs et par les moteurs de recherche. C'est, dans bien des cas, ce texte qui représente votre page ou votre site. Prenez le temps de cibler !

c) Les articles
La diffusion de vos articles (libre de droits) sur des sites professionnels, semi-professionnels, ou encore des sites de diffusion, permet d’accroître votre visibilité, votre savoir-faire et augmente le taux de lecture de l’article, et par ricochet, le référencement de celui-ci mais principalement de son auteur.

b) Les conférences et autres animations
Lors d’animation de conférences, annoncées sur votre site, échanger des liens est possible. La participation ou mieux encore l’organisation d’événements (petits-déjeuners, colloques, formations…) peuvent, en plus des contacts directs, permettre d’être relayé sur le Web (publication du programme, mise en ligne des sujets d’interventions…). Nouer des relations privilégiées permet d’être cité dans les programmes des événements auxquels vous êtes associés (et donc d’être régulièrement référencé).
Selon le règlement intérieur du Barreau de Paris, l’article 10.3 sur les formes de publicité non prohibées dispose "Ne constituent pas une publicité prohibée : l’organisation par un avocat de colloques, de séminaires et de cycles de formation professionnelle ; la participation d’un avocat à un salon professionnel."

c) Les blogs
Souvent en tête de référencement, un blog permet d’augmenter la visibilité de son auteur. Plus celui-ci sera actualisé, mieux il sera placé. Le blog mérite une attention régulière car l’information circule vite, d’autant plus si elle est négative. Les internautes peuvent se l’approprier et la détourner. Les contenus – principalement les commentaires des internautes - ne sont pas toujours maîtrisés.

d) Les réseaux sociaux
40% des internautes ont consulté des sites communautaires comme Facebook, Viadeo, Linkedin, et 39 % ont discuté en ligne. Véritable phénomène, les réseaux communautaires ont pris une telle ampleur depuis leur création (Facebook,créé en février 2004, rassemble plus de 140 millions de membres à travers le monde) qu’ils sont devenus incontournables et entrent désormais dans les stratégies web des agences de communication.

e) Le site internet
78 % des internautes ont visité un site d’entreprise au cours des 12 derniers mois et 62 % au cours du mois de décembre 2008. Un site internet doit offrir une information sur le cabinet à ses clients et prospects, fournir de l’information (générale, juridique) de qualité, créer ou renforcer la culture… pour un apport direct et massif de clients. Il convient de toujours actualiser son site en reprenant chacune de vos actions.

 L’article 10.11 du réglement précité dispose "Le contenu du site doit être respectueux du secret professionnel. Il doit également respecter la dignité et l'honneur de la profession. Le site de l'avocat ne peut comporter aucun encart ou bannière publicitaire pour quelque produit ou service que ce soit."

IV- Une multitude de possibilités
Pour augmenter seul son référencement, d’autres supports sont possibles : exploitation de newsletter, inscription à des blogs communautaires, référencement à des annuaires, des partenariats… Il convient d’être à l’affût des sujets qui vous concernent, de repérer les nouveaux blogs, les communautés influentes mais aussi de surveiller le référencement de vos concurrents…

Sources 

Conférence Juricommunication « Etre présent sur le web »
TNS Sofres
JDN
Newsletter Jurimanagement n°7
Dico du Net
Zdnet

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format