Menu
S'identifier

Fiches pratiques

Management & ressources humaines | Coaching

Coaching | Publié le 22.10.2015

Les tamis amis

Tout le monde voit ce qu’est un tamis : une structure ronde en bois ou en métal avec un grillage fin. L’intérêt du tamis réside principalement dans le fait de filtrer les impuretés ou au contraire de retenir le plus beau, le meilleur.
Voici quelques tamis bien utiles, simples dans le principe et plus complexes à mettre en pratique mais très efficaces en milieu professionnel.

Les trois tamis « de Socrate »
Le principe consiste à faire passer ce que nous avons à dire par trois tamis : celui de la vérité, celui de la bienveillance et celui de l’utilité.


1 – La vérité
Quand nous sommes en réunion et que nous avançons une parole (idée, information, etc.), voici les questions que nous gagnerions à nous poser : sommes-nous assurés que notre parole est bien fondée sur des faits réels ? Avons-nous vérifié la véracité des faits/pensées/projections ? « Michel m’a dit que tu étais allée chez le client sans l’accord de ton associé : c’est inadmissible ! » Et bien non, en fait elle avait eu l’accord de l’associé. « Je suis sûr qu’il se moque d’être impliqué à ce point sur le projet. Vas-y toi. » Et bien non, au contraire cette fois là c’est très important pour lui.


2 – La bienveillance
Sommes-nous certains que la démarche est bonne pour la société, le cabinet, l’étude, l’équipe, le client, pour toi, pour moi ? Sommes-nous sûrs que c’est bon pour l’ambiance générale de colporter la rumeur ? Ou l’information, si la rumeur a été vérifiée. Telle parole ou telle intervention avec ce ton arrogant, dénigrant, agressif, cassant, est-elle vraiment bonne pour notre relation de travail ? (Je ne parle pas des techniques de plaidoiries).


3 – L’utilité
Enfin, est-ce que ce que je viens de soulever comme point est utile à la bonne marche de l’équipe, du projet, du déroulement du dossier ?
Il existe un autre tamis à trois bandes, celui-ci, mais tout aussi intéressant, qui nous invite à nous poser la question : est-ce que ce que je planifie de dire ou de faire est : pertinent ? opportun ? ajusté ? « Pertinent » pour s'assurer que notre parole (ou acte) est intelligente, judicieuse. « Opportun » pour s'assurer que c’est le bon moment pour parler ou agir. « Ajusté » pour s'assurer que le geste, la décision, la parole sont appropriés, justes.
En général, nous sommes nombreux à faire le constat que nos conversations seraient sérieusement restreintes si nous pratiquions ce tamisage ! Nos échanges seraient sans doute beaucoup plus fructueux. Bien entendu, même si l’outil est simple, la mise en place est moins aisée mais pensons-y de temps en temps et voyons ce que cela nous apporterait si nous le pratiquions.

Découvrez LJA L' Annuaire

  • Se référencer dans l'Annuaire papier + web

    Offrez-vous une vitrine inédite et optimisez votre visibilité !

    Rejoignez la communauté LJA L'Annuaire !

    Se référencer
  • Abonnez-vous au flux RSS

    Pour ne rien manquer, recevez en temps réel, et gratuitement, les dernières actualités des cabinets référencés dans LJA L'Annuaire

    Découvrir
  • La Lettre des Juristes d'Affaires

    Chaque semaine, la Lettre fait un point complet des tendances du marché, suit avec précision les évolutions professionnelles des avocats et des juristes d’entreprise, décrit sans compromis les interventions ...

    Découvrir
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format